Chez moi, à l'Intérieur...

Omnia Apud Me Mathematica Fiunt. (René Descartes - 12x133-30x55)

Il se fait appeller Vicnent et Il se situe vers Paris XI, City of Lights, France

Ce qu'il en pense ? "Cubum autem in duos cubos, aut quadratoquadratum in duos quadratoquadratos et generaliter nullam in infinitum ultra quadratum potestatem in duos ejusdem nominis fas est dividere: cujus rei demonstrationem mirabilem sane detexi. Hanc marginis exiguitas non caperet". Pierre de Fermat, 1637, dans la marge de son exemplaire (aujourd'hui disparu) des Œuvres de Diophante éditées par C.G. Bachet de Méziriac.

Le reste aussi...

10.7.05

U2 : EXCEPTIONNEL !!!!!

Samedi Soir, (09 juillet 2005) il y avait un grand moment de cet été : le concert de U2 au stade de France !!!

Tout a commencé le samedi matin : Julie et Greg arrivent à 09h30 sur Paris. Julie nous appelle en s'excusant du retard mais ils n'allaient démarrer de Lens que maintenant... (Nous avions demandé à tout le monde d'arriver pour 10h00...). En fait, elle était déjà arrivée, mais ne connaissait pas le code, en bas de l'immeuble. Puis, quelques minutes plus tard, quand Maïté et Delphine Stéphanie arrivent à Nation, elles passent un coup de fil à Raphaële. C'était prévu, cette dernière allant les chercher en moto (Surtout pour indiquer la route aisément). A ce moment, il est 09h45, je me mets en route avec M²S² (Mon Missile Sol Sol) pour aller chercher Jérôme, qui arrive de Lyon, gare de lyon, à 10h03.
Vers 10h20, tout le monde est donc là, prêt à partir au concert parisien de l'année...
Nous démarrons. Métro, puis RER B... Nous arrivons sur place vers 11h00 je crois. Il n'y a pas trop de monde en fait.
L'attente ; Les heures qui passent ; Les bières pour se rafraichir. Et puis, vers 15h, une heure trente AVANT l'ouverture des portes, un mouvement de foule. Microscopique à l'origine. Mais panurge oblige, d'un coup d'un seul, tout le monde se lève... Du coup, obligation pour tout le monde d'attendre DEBOUT jusqu'à l'ouverture des portes. Ensuite, il faudra encore attendre quelques heures avant LE concert. Même s'il y aura DEUX "première partie".
Les portes s'ouvrent enfin. Les fouilles sont hyper sommaires et la sécurité n'a aucun sens... Mais bon, nous allons sur le tarmac, ayant des places pelouses. ça va, beaucoup de gens s'assoient... on peut donc encore attendre un peu assis....
Vers 18h30, première "première partie" : C'est Star Sailor (ceux qui ont chanté le tube interplanétaire de l'année dernière : "Four to the floor"). Je connais peu le groupe mais ce qu'ils chantent me plait pas mal. La voix du chanteur guitariste est vraiment très bonne. Puis vient le deuxième groupe : Snow Patrol. Ce qu'ils chantent me plait moins au début mais ça se termine pas mal...
Les lumières s'éteignent. Les pubs aussi, sur les écrans géants du Stade de France. Ce dernier est désormais intégralement rempli. Les tribunes sont pleines, et la plaine aussi.
L'intro démarre, le silence d'il y a quelques secondes a été remplacé en une fraction de seconde par 77999 hurlements (je n'ai pas hurlé...). Mais des frissons me parcourent. J'avais raté U2 au Forest National en 93. 12 après, je suis à quelques secondes de ma revanche.
L'intro dure deux minutes. Puis, U2 arrive sur scène, l'ovation est énorme : elle ne couvre pas la musique, distillées par un nombre d'enceinte toujours plus impressionnant... Bono nous salut : il démarre "Hello" du dernier Album. La scène est simple. Les gens connaissent les paroles par coeur. Derrière, entre les deux mur d'enceinte, un mur gigantesque gris dont nous découvrirons plus tard qu'il s'agit d'un écran géant (il doit bien faire 20m de haut sur 40 de large !!!!!). Les chansons s'enchainent, et U2 nous chante son Best of... Chaque nouvelle chanson, dès les premières notes, sont reprises en coeur par le public. C'est énorme. C'est gigantesque, c'est exceptionnel. Parfois, je prends conscience de ce que je vis dans l'instant et de longs frissons me parcourent. A coté de moi, les gens que j'aime. Ma soeur, Jérôme, Raphaèle.... Un bonheur indescriptible.... Puis, après une petite pause, où Bono explique qu'il est allé mettre la pression au G8, il a réussi à obtenir, "le président Chirac l'ayant bien aidé" 25 000 000 de dollars, qui sauveront l'année prochaine, en Afrique, 7 000 000 de personnes. La musique de fond est douce, Bono nous parle intégralement en français. Puis, simplement, à la guitare, il entame One. J'ai du mal à contenir mes larmes. C'est beau. Les mots me manquent. Je tiens la main de ma soeur, j'embrasse délicatement Raphaële. Je suis en train de vivre. Merci U2.






3 Comments:

Blogger Ally a dit...

terribles les photos !!! Comme je t'envie !!!

6:28 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Moi aussi j'ai eu la chance de pouvoir assiter au concert U2 le 10/07/05. été les 2 PLUS BELLE HEURES DE MA VIE. QUE DU BONHEUR

6:53 PM  
Anonymous Anaïs02 a dit...

Moi aussi j'ai eu la chance de pourvoir assiter au concert U2 le 10/07/05. été les 2 PLUS BELLE HEURES DE MA VIE. QUE DU BONHEUR

6:55 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home