Chez moi, à l'Intérieur...

Omnia Apud Me Mathematica Fiunt. (René Descartes - 12x133-30x55)

Il se fait appeller Vicnent et Il se situe vers Paris XI, City of Lights, France

Ce qu'il en pense ? "Cubum autem in duos cubos, aut quadratoquadratum in duos quadratoquadratos et generaliter nullam in infinitum ultra quadratum potestatem in duos ejusdem nominis fas est dividere: cujus rei demonstrationem mirabilem sane detexi. Hanc marginis exiguitas non caperet". Pierre de Fermat, 1637, dans la marge de son exemplaire (aujourd'hui disparu) des Œuvres de Diophante éditées par C.G. Bachet de Méziriac.

Le reste aussi...

9.5.05

les cathos me les brisent vraiment

INSUPPORTABLES ces cathos

L'offensive des évêques contre le mariage des gays se poursuit

Le projet de loi autorisant les couples gay et lesbiens à se marier et à adopter des enfants n'en finit pas de faire réagir la hiérarchie catholique espagnole.
Vendredi 6 mai, l'épiscopat a appelé les catholiques «à s'opposer de façon claire et incisive» au texte, qui selon eux constitue «un retour en arrière sur le chemin de la civilisation». Dans un communiqué, ils estiment que cette loi «n'aura pas le caractère d'une véritable loi, car elle sera en contradiction avec la raison et la norme morale», et soutiennent que «chacun aura le droit de revendiquer l'objection de conscience». «C'est notre devoir de parler avec clarté quand en Espagne on prétend se mettre à l'avant-garde d'un retour en arrière sur le chemin de la civilisation avec une disposition légale sans précédent, qui porte préjudice de façon grave aux droits fondamentaux du mariage, de la famille, des jeunes et des éducateurs», poursuivent les prélats. Les unions de couples du même sexe sont pour eux «une falsification légale du mariage, aussi nuisible pour le bien commun, que peut l'être la fausse monnaie pour l'économie d'un pays».

En réponse au communiqué des évêques, la porte-parole du gouvernement, Maria Teresa Fernandez de la Vega, a affirmé que les élus locaux pourront refuser de célébrer des mariages entre homosexuels si cela va contre leurs principes moraux.
Cependant, elle a rappelé que les fonctionnaires sont obligés de mener à bien les formalités exigées par la loi. Mme Fernandez de la Vega a exprimé le respect du gouvernement pour la position de l'Église catholique. Mais le parlement et l'Etat sont «ceux qui légifèrent et prennent des décisions sur les différentes formes de mariage civil», a-t-elle insisté. La présidente de la fédération espagnole des lesbiennes, gays et transsexuels, Beatriz Gimeno, a estimé que le communiqué des évêques constituait une «insulte grave à la démocratie et à la souveraineté populaire», dans des déclarations à l'agence
Europa Press.

EST CE QUE QUELQU'UN PEUT LUI DEMANDER DE FERMER SA GUEULE ?
LA HONTE DE L'HUMANITE !!!!!!!!!
(Merci à Bruno de ErwanéBruno de me faire suivre [et pas oublier l'URL next time ok ??])

je voudrais aussi dire, afin que cela soit bien clair entre nous (vous lecteurs, et moi rédacteur) que :
1/ j'apporte tout mon soutien à ErwanéBruno dans cette épreuve et à travers eux à la communauté homo où chaque individu qui se reconnaitra comme soucieux de pouvoir aimer librement doit être peiné d'être ainsi pointé du doigt par une autorité intolérante.
2/ j'execre au plus au point ces paroles, qui, venant de la part d'une haute autorité religieuse qui n'a malheureusement l'égal de poids que le paradoxe qu'elle suscite vis à vis du message de tolérance et d'Amour du (soi disant) Christ.
3/ Si vous adhérez aux paroles de ce porc, c'est votre choix. je vous souhaite pour ma part bien du courage quand vous vous regarderez dans la glace. Merci également de ne plus m'adresser la parole.

Il est des causes qui donnent envie de faire changer les choses. Il serait intéressant de savoir ce qu'en pense le nouvel évêque/cardinal qui vient de remplacer Mgr Lustiger. Qu'il se prononce clairement, sans langue de bois. Ensuite, il sera toujours temps de lui balancer des oeufs pourris pendant sa messe : ça s'ra normal, c'est notre religion à nous qui nous y obligera... qui vient avec moi ? les inscriptions sont officiellement ouvertes.
Soyons intolérants avec les intolérants !!!!

7 Comments:

Anonymous Anonyme a dit...

Je suis pour le mariage Homosexuel et pour l'adoption d'enfant dans des couples gays. Et que l'église est encore de mauvaise fois sur ce coup là, je trouve ça lamentable.

Sandra

9:19 AM  
Anonymous Erwan, de ErwanéBruno a dit...

A mon sens, la question n'est pas de savoir si l'on est pour ou contre le mariage homosexuel ou l'adoption, mais un peu au dessus, au niveau du droit fondamental.
"Tous les êtres humains naissent libre et égaux en dignité et en droit."
Si on est pour le mariage et l'adoption, alors on est pour le mariage et l'adoption pour tous.

Par ailleurs, je remercie Vincent de s'intéresser et de nous mentionner ("j'apporte tout mon soutien à ErwanéBruno dans cette épreuve") car oui, c'est une épreuve de tous les jours que de devoir se justifier sur un amour qui est un droit si naturel pour tout le monde; Nous (merci à Bruno de me corriger s'il n'est pas d'accord) ne comprenons pas les attaques incessantes de l'église sur un sujet qui n'embête personne d'autre que nous !
Sur ce point, l'argument selon lequel "l'homosexualité, si elle se généralise, est un danger pour l'humanité", ca me fait doucement rigoler quand c'est rappelé par ...un prêtre. (qui est, comme chacun sait, vachement plus fertile qu'un pédé). Bref, pourquoi tant de haine ?

ErwanéBruno

4:39 PM  
Anonymous YBM a dit...

Depuis qand le mariage est-il un droit ? On ne peut pas se marier avec son frère, avec sa soeur, avec l'un de ses parents, avec ses enfants, avec son chien. Est-ce pour autant que les rapports fraternaux, filiaux, domestiques sont bafoués ?

12:46 AM  
Anonymous Erwan a dit...

Le mariage est un droit depuis qu'il a été institué, en vue de régulariser la vie en couple des citoyens.
De part des considérations de génétique, il a été considéré, dans notre société, que les mariages consanguins étaient souvent néfastes et donnaient lieu à une progéniture parfois dégénérée, et donc interdits.
Les mariages entre parents sont autorisés à partir d'un certain degré de parenté.
Les mariages avec ses enfants rentre dans la même catégorie que suscité (consanguinité) mais semble vouloir créer un dangeureux amalgame entre homosexualité et pédophilie tel que présenté par YBM, ce que je ne souhaite pas laisser sous-entendre.
En revanche, je ne relèverait pas la tentative de décrédibilisation du chien, car les thèmes de l'homosexualité et de la zoophilie sont fort heureusement fort éloignés, sauf à considérer que les homosexuels ne sont pas des hommes ("Untermenschen", en allemand nazi) ou juste des malades (OMS, 1981)

Ceci dit pour ramener le débat là où il est : le mariage est l'expression publique de l'amour que deux individus se portent l'un pour l'autre. Réduire cela à un sexe, une descendance, un avantage fiscal ou une carte de séjour, c'est dommage.

Erwan

2:44 AM  
Anonymous YBM a dit...

Je fais remarquer un défaut de logique dans votre argumentation, et au lieu d'y répondre vous me parlez de pédophilie et de zoophilie. Je vous laisse à votre « débat », puisque vous avez le culot d'appeler comme ça une discussion où il est interdit de ne pas être de votre avis.

3:37 PM  
Blogger Vicnent 31415 a dit...

une fois n'est pas coutume, mais j'abonde dans le sens d'YBM.
Erwan : tu fais remarquer que, d'une part, les humains existants, et du seul fait qu'ils sont libres et égaux en droits, et, d'autre part, le mariage existant, alors, tous les humains peuvent se marier entre eux.
Et effectivement, en ce sens, YBM a raison. Un contre exemple suffit : ma soeur et moi même sommes libres et égaux en droit, pour autant, et malgré l'amour qui nous unit et notre volonté de filiation, nous ne pouvons pas nous marier.
Ceci étant dit, et je vais vite me déclarer incompétent pour la suite, il serait bon de se demander ce qu'est le droit, à quoi il sert. ce qu'est un mariage, sur quoi il repose, quels sont ses fondements.

D'autre part, Erwan précise que "Si on est pour le mariage et l'adoption, alors on est pour le mariage et l'adoption pour tous.", et je voudrais dire que ce n'est pas la même chose que le droit au mariage. (à moins que le fondement nécessaire et suffisant du mariage soit l'Amour). Ensuite, Erwan parle de se justifier sur un amour qui est un droit si naturel pour tout le monde. là, oui, je pense que chacun a le droit d'aimer qui il veut indépendamment de tout critère (sexe, couleur, nationalité, porte ou non des lunettes).

Là où je ne comprends pas, à relire tout cela, c'est pourquoi YBM demande depuis quand le mariage est un droit ? ce que n'a pas dit Erwan dans un premier temps, mais ce qu'il confirme dans un deuxième...

A ce propos, je ne suis pas sur d'être pour le mariage entre personne de même sexe. il faudrait que je me demande ce que c'est. Par contre, la question de savoir si deux personnes peuvent (ont le droit) de s'aimer est simplement grotesque.

Mais ce n'est pas parce que j'aime Raphaèle qu'il me faut l'épouser, et inversement, ce n'est pas parce que je l'aurai épousé que je l'aimerai plus encore !

5:22 PM  
Blogger Audrey H. a dit...

Un débat dont un des prédicats de base serait "tous les hommes naissent libres et égaux en droit" est pipé dès le départ.
En effet, comment peut-on encore en 2005 adhérer à de pareilles sornettes?
Dans la devise française, j'ai toujours passé outre le deuxième des trois termes: pour moi, seuls comptent "liberté" et "fraternité".
Au sein d'une même famille, il n'y a pas d'égalité, comment pourrait-il en avoir à l'échelle de la société?
On naît toujours moins beau ou moins intelligent qu'un autre: hormis sur le papier, l'égalité n'existe pas et n'existera jamais!

Signé : une Désenchantée

11:05 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home